Rechercher un bâtiment
Recevoir notre newsletter
L'email entré semble incorrect
Un e-mail de confirmation vient de vous être envoyé
[Retour à images.archi]
À Bordeaux, la MÉCA entend faire le lien entre le fleuve et la ville © Laurian Ghnitoiu
À Bordeaux, la MÉCA entend faire le lien entre le fleuve et la ville © Laurian Ghnitoiu
Lancer le diaporama en plein écran
DiaporamaLa région Nouvelle-Aquitaine a choisi l’agence danoise BIG, associée aux parisiens de Freaks pour concevoir la Maison de l’économie créative et culturelle en Nouvelle-Aquitaine. Une arche pour 3 institutions, aux lignes audacieuses, qui s’impose dès à présent dans le paysage bordelais comme un totem culturel.

À Bordeaux, la Maison de l'économie créative et culturelle de Nouvelle-Aquitaine (MéCA) ouvrait ses portes au public le samedi 30 juin. Autant pour son architecture imposante signée BIG que pour les collections qu’elle expose, elle fait déjà sensation dans la région.

Un bâtiment, trois institutions

À l’origine du projet, il y a la volonté pour le FRAC de constituer son espace d’exposition. La région Aquitaine lance alors son propre concours d’architecture en 2011, qui place l’agence danoise BIG, associée aux jeunes parisiens de Freaks en tête. Fondateur de BIG, Bjarke Ingels explique :

“Quand on a commencé à travailler sur ce projet, on s’est rendus compte que ce bâtiment serait un véritable défi. Par le fait d’être entre la Garonne et le centre-ville de Bordeaux et encadré par un pont de Gustave Eiffel d’un côté, et la magnifique façade du bâtiment qui abrite l’UNESCO de l’autre, nous devions être à la hauteur”

Mais l’ambition initiale est rapidement repensée pour créer un « hub culturel », selon les termes officiels. Dit plus simplement, il s'agit de concevoir un bâtiment qui regrouperait à la fois le FRAC et les agences culturelles du spectacle vivant (Oara) et celle du livre, du cinéma et de l’audiovisuel (Alca).

Bien que la MéCA ait une forme d'arche, ses piles sont parallèles mais ne sont pas alignées © Laurian Ghnitoiu

L'édifice sera conçu comme une arche où chacune des piles accueille une agence culturelle, tandis que le FRAC est installé dans la partie supérieure de l’édifice et s’impose comme un pont entre les deux institutions. « L’idée était d’établir un lieu commun à la culture, une coopérative culturelle » confirme Alain Rousset, président du FRAC Nouvelle-Aquitaine.

Un pont culturel et urbain

Située à deux pas de la gare, la MéCA constitue un trait d’union entre le fleuve et la ville, le quartier Belcier et le centre. Pour rester fidèle à la pierre calcaire caractéristique de Bordeaux, les deux agences d’architecture en charge du projet travaillent autour d’une pierre reconstituée grâce à des plaques en béton préformées d’un fabricant régional.

Au total, pas moins de 7800 m² de panneaux de béton légèrement sablé recouvre la façade de l’édifice, en plus des 1500 fenêtres aux contours en aluminium, disposées en essaims. Yves Pasquet de l'agence Freaks précise les raisons de ce choix :

“Par leur ressemblance avec la pierre calcaire, les plaques de béton permettent une bonne intégration de la façade du bâtiment dans le paysage urbain.”

Le matériau répond ainsi à tous les plans, sols, plafonds et parois de l’édifice.

Imaginée comme un pont culturel, la MéCA fait également office de liaison urbaine « en invitant la ville au centre de l’arche » que chacun peut traverser et investir. Cette promenade - aussi baptisée « chambre urbaine » par les architectes - permet d’inclure la ville comme un quatrième acteur en sus des trois agences culturelles.

1500 fenêtres composent la façade du bâtiment, disposées en essaims © Laurian Ghnitoiu

« Nous voulions créer un cadre artistique proche de la Garonne, mais aussi un cadre de vie à la population » précise Yves Pasquet. Depuis cet espace, il est possible de contempler l’intérieur de la MéCA avec un point de vue inédit : du dessus, à travers un miroir ou à hauteur d’homme, comme une métaphore de la transparence des institutions et d’un accès facilité à la culture.

Une maison à la croisée des mondes

Les trois institutions qui habitent la MéCA étant héritières d’un passé industriel, l’objectif du projet était de garder cet esprit en proposant un lieu ouvert à la création, dans un décor intérieur sobre laissant apparent le béton brut qui la compose. On le retrouve dans chacun des espaces qu’ils soient de bureaux, d’exposition ou d’accueil du public. « C’est un matériau vivant et vernaculaire capable de capter l’essence des lieux » estime Bjarke Ingels qui espère voir chaque institution se réapproprier l’espace dans une synergie collective.

L’originalité du bâtiment tient sans doute à ses piles qui se font face mais ne sont pas alignées comme c’est normalement le cas dans la conception d’une arche. Ici, deux faces opposées de l’édifice s’alignent pour suivre une ligne qui coupe la MéCA en deux parties distinctes. Les deux rampes principales viennent se rejoindre au coeur de l’espace d’accueil du public, le foyer. Un lieu à la « croisée des mondes » qui devrait articuler à la fois les flux de visiteurs et de professionnels et permet d’accéder à l’ensemble du bâtiment.

S’il était inauguré le vendredi 28 juin, les équipes du FRAC, de l’Oara et de l’Alca travaillent dans l’enceinte de la MéCA depuis quelques mois et affirment déjà se sentir comme « à la maison ». Un pari réussi pour les architectes de BIG et Freaks qui filent, dès le départ, la métaphore domestique en imaginant la MéCA comme un concept holistique, une maison qui dégagerait une identité forte et remarquable dans le paysage bordelais.

 

 
MéCA à Bordeaux
Parvis Corto Maltese – Quai de Paludate, 33800 Bordeaux
Architectes : BIG, Freaks
Programme : Création d'un édifice qui regroupe trois institutions culturelles
Année de livraison : 2019
Photos du diaporama : Laurian Ghnitoiu
Toutes les informations
Maître d'ouvrage : Région Nouvelle-Aquitaine
Architecte(s) en charge de l'opération : BIG, Freaks
Budget : 60 M €
Surface : 18 000 m²
Collaborateurs : Lafourcade-Rouquette Architectes
Diaporama
MéCA à Bordeaux - Arch. BIG, Freaks - Photo : Laurian Ghnitoiu
MéCA à Bordeaux - Arch. BIG, Freaks - Photo : Laurian Ghnitoiu
MéCA à Bordeaux - Arch. BIG, Freaks - Photo : Laurian Ghnitoiu
MéCA à Bordeaux - Arch. BIG, Freaks - Photo : Laurian Ghnitoiu
MéCA à Bordeaux - Arch. BIG, Freaks - Photo : Laurian Ghnitoiu
MéCA à Bordeaux - Arch. BIG, Freaks - Photo : Laurian Ghnitoiu
MéCA à Bordeaux - Arch. BIG, Freaks - Photo : Laurian Ghnitoiu
MéCA à Bordeaux - Arch. BIG, Freaks - Photo : Laurian Ghnitoiu
MéCA à Bordeaux - Arch. BIG, Freaks - Photo : Laurian Ghnitoiu
MéCA à Bordeaux - Arch. BIG, Freaks - Photo : Laurian Ghnitoiu
MéCA à Bordeaux - Arch. BIG, Freaks - Photo : Laurian Ghnitoiu